Menu Close

HEC Montréal

École de gestion de renommée internationale, HEC Montréal accueille plus de 13 000 étudiants et forme chaque année plus de 7 000 cadres et dirigeants. Détentrice de plusieurs agréments, l’École offre plus de 100 programmes d’études de tous les cycles universitaires. Elle compte parmi les écoles de gestion les plus actives en recherche au Canada grâce à 28 unités de recherche et de transfert, dont 27 chaires et 6 chaires de recherche du Canada. Forte de ses 272 professeurs et membres de son corps professoral, HEC Montréal offre un enseignement multilingue et attire des étudiants de près de 140 pays. Depuis sa fondation en 1907, HEC Montréal a formé plus de 86 000 diplômés dans tous les domaines de la gestion. HEC Montréal célèbre cette année son 110e anniversaire.

Links

Displaying 1 - 20 of 34 articles

Un ouvrier s'affaire sous une section du Réseau express métropolitain (REM), le nouveau réseau léger sur rail automatisé, à Montréal, le 2 février 2022. La Presse canadienne/Graham Hughes

Acceptabilité sociale : il faut repenser la gouvernance des grands projets publics

Les grands projets structurants ont des impacts importants sur la société actuelle et les générations futures. Une réelle gouvernance participative et inclusive devrait être adoptée pour les gérer.
La paludiculture en action. Les tracteurs équipés d'une transmission par chaîne sont une condition préalable aux activités agricoles sur les sols tourbeux réhumidifiés. (Tobias Dahms)

Protéger et cultiver les tourbières pour limiter le réchauffement climatique

Les tourbières asséchées contribuent à 5 % des émissions mondiales de carbone. La paludiculture protège les tourbières et permet aux agriculteurs de conserver leurs moyens de subsistance.
La profession comptable est l'une des professions les plus touchées par les nouvelles technologies et la transformation numérique. Shutterstock

Quel regard portent les étudiants en comptabilité sur la transformation numérique ?

Les étudiants en comptabilité se questionnent sur la pertinence de leur formation universitaire actuelle et sur l’avenir de leur carrière professionnelle dans un contexte de transformation numérique.
Paludiculture in action. Chain-drive equipped tractors are a prerequisite for agricultural activities on rewetted peat soils. (Tobias Dahms)

Wet agriculture could protect peatlands and climate, but remains largely unexplored

Drained peatlands contribute five per cent of global carbon emissions. Paludiculture, or agriculture on wet peatlands, protects peatlands and allows farmers to maintain their livelihoods.
A closed pub in Soho, London, in February 2021, during the third national lockdown in the United Kingdom due to COVID-19. (AP Photo/Alberto Pezzali)

Did governments around the world initially over-react to the COVID-19 pandemic?

Initial responses to threats — whether they’re military, strategic or health-related — are crucial to the peace and prosperity of nations. Did governments go too far with COVID-19 lockdowns?
Members of Congress give Ukrainian President Volodymyr Zelensky a standing ovation during a speech by videoconference on Capitol Hill in Washington, D.C., on March 16, 2022. Ukraine says it is pioneering a new source of financial support: cryptocurrency. (Sarahbeth Maney/The New York Times via AP)

How the Russia-Ukraine conflict has put cryptocurrencies in the spotlight

Cryptocurrency allows Ukraine to get quick financial support, and Russia, to bypass international sanctions and protect some of its economic interests.
Des membres du Congrès ovationnent le président ukrainien Volodymyr Zelensky lors d'un discours virtuel au Capitole à Washington, le 16 mars 2022. L'Ukraine dit avoir été la pionnière d'une nouvelle source de soutien financier : les cryptomonnaies. (Sarahbeth Maney/The New York Times via AP)

L'Ukraine et la Russie se font aussi la guerre à coup de cryptomonnaies

Les cryptomonnaies permettent à l’Ukraine un soutien financier rapide, et à la Russie, de contourner les sanctions internationales et de protéger certains de ses intérêts économiques.
Le premier ministre du Québec, François Legault, en compagnie de Luc Boileau, directeur intérimaire de la Santé publique nationale du Québec et du ministre de la Santé, Christian Dubé, annonce un assouplissement des mesures sanitaires, lors d'une conférence de presse le 8 février 2022, à Québec. La Presse Canadienne/Jacques Boissinot

La crise de la Covid-19 a provoqué l'adoption de mesures radicales, comme le confinement. Étaient-elles justifiées ?

Face à l'incertitude et aux pressions des médias et de populations apeurées, les dirigeants de différents pays se sont imités durant la crise de la Covid-19, utilisant des moyens parfois discutables.
Une salle d’attente pleine, des gens debout, un couloir obstrué, des visages fermés… En gestion de la santé, une image fait état de toute la complexité d’une situation, au contraire d’un chiffre qui simplifie et réduit. (Shutterstock)

Utiliser des images plutôt que des chiffres pour réhumaniser la gestion en santé

Le mode de gestion de la performance utilisé en santé et dans les services sociaux met l’accent sur l’atteinte de résultats. Cela réduit une réalité complexe, contrairement à une image révélatrice.
Les visioconférences laissent peu de place aux réactions spontanées et aux échanges informels.

Lorsque syndicats et patronat se réunissent en distanciel, le dialogue social devient-il monologue asocial ?

Négocier à distance offre davantage de flexibilité aux partenaires mais différents ingrédients nécessaires à des échanges gagnant-gagnant sont perdus. Au détriment, semble-t-il, des syndicats.
Une résidente du CHSLD Rose-de-Lima, à Laval. La pandémie a révélé brutalement les lacunes des centres de soins de longue durée, et le besoin pour savante de soins à domicile. La Presse Canadienne/Ryan Remiorz

La pandémie a mis en lumière les lacunes des CHSLD. Les Canadiens veulent maintenant plus de soins à domicile

La pandémie de Covid-19 a révélé aux Canadiens les mauvaises conditions de vie dans les CHSLD. Ils veulent des soins à domicile, et des politiques fiscales qui les soutiennent.
People protest outside the Tendercare Living Centre long-term care facility during the COVID-19 pandemic in Scarborough, Ont., in December 2020. THE CANADIAN PRESS/Nathan Denette

Canadians want home care, not long-term care facilities, after COVID-19

A study shows the COVID-19 pandemic has made Canadians fear sub-standard and dangerous living conditions in nursing homes. They want home care, and tax policies that will support it.
shutterstock. Shutterstock

Ce qui démotive le plus le personnel en santé : l’absentéisme de leurs collègues

Une enquête auprès du personnel soignant révèle que les absences répétées et soudaines de leurs collègues représentent leur plus grand irritant et que cela compromet la qualité des soins.

Authors

More Authors